AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Sam 23 Nov - 13:48


Camille et Eleonore
« Les Lois De L'attraction  »


    Mes yeux fixaient le plafond recouvert d’une texture grisâtre délabrée. Toutes mes pensées étaient tournées vers Stefan. Mon cœur se tordait lorsque je revivais la scène de sa mort dans mon esprit. Des larmes apparaissaient au bord de mes cils. Dieu merci, je vivais seule dans cet appartement miteux. Je n’aurais pas réussi à supporter l’idée qu’une autre personne soit témoin de mes déboires amoureux, et prenne connaissance de cette culpabilité qui me submergeait. En effet, j’avais constamment l’impression d’avoir du sang sur les mains. Même si je n’irais pas le crier sur les toits, je devais admettre que je n’étais pas vraiment fière d’avoir ôté la vie d’autrui une seconde fois. D’un autre côté, j’avais apprécié l’idée de me sentir puissante après avoir appuyé sur le détonateur. Un paradoxe à moi toute seule. Toutes ces ruminations me donnaient la migraine. Pour y mettre un terme, je décidai de me rendre chez Noah. Lorsque je passais du temps avec lui, j’arrivais à oublier mes problèmes. J’exprimais mes frustrations en m’amusant avec toutes ces âmes innocentes. Je les écrasais comme s’il s’agissait de fourmis, et ils payaient pour des fautes commises par mes géniteurs. Je me foutais bien de cette injustice. Secrètement, j’avais également l’envie de me perdre dans les yeux de Camille. Je refusais l’idée de m’en défaire. Stefan m’aurait probablement liquidée sur le champ pour cela, mais peu importait, son regard azur me décontenançait, sans que je sache l’expliquer. Il était pourtant d’une stupidité affligeante, d’après son frère, et sa dernière invention en date m’arrachait un nouveau rictus. Je franchis donc le seuil de leur demeure comme je l’avais toujours fait depuis mon arrivée. Il n’y avait personne en ces lieux, et je ne demeurais pas interdite pour autant. Je m’y sentais un peu comme chez moi. J’avais perdu toute méfiance au contact de Noah, et il fallait bien l’avouer, je pouvais être sans gêne. Instinctivement, je m’avachis sur le sofa, un pot de Nutella en main, la télé allumée. Et non, je n’étais pas une grande dame. Je luttais contre l’envie de m’immiscer dans l’intimité de Camille, afin d’en savoir davantage sur son univers. Un claquement de porte mit fin à ma rêverie et me fit sursauter. Lorsque je l’aperçus, un violent frisson me parcourut. S’il savait l’effet qu’il me faisait. Je le foudroyai du regard, comme pour le punir. « Ne t’inquiète pas, j’ai fait comme si j’étais chez moi. A vrai dire, je n’ai même pas eu besoin d’invitation. Elle est sympa ta baraque. J’aurais mis plus de couleurs mais elle fait bien l’affaire ». Un sourire moqueur étira mes lèvres, et je lui tendis le pot de Nutella. Provocatrice, j’accompagnai mon geste d’un clin d’œil. Je n’étais pas du genre à y aller par quatre chemins. De plus, je voulais tester ses limites. « Comme tu le vois, j’ai deux péchés mignons : le chocolat et les hommes. Apparemment, les deux vont de pair ». Je tapotai le sofa comme pour l’inviter à prendre place à mes côtés.


Dernière édition par Eleonore Romanova le Sam 30 Nov - 17:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 11:17






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




J'étais en train de me balader en ville, quand j'aperçus -et entendis, à mon plus grand déplaisir-, une gamine de pas plus de dix ans qui se plaignait après s'être foutu du chewing gum dans les cheveux. Sa mère ne tarda pas à l'engueuler également, et tenta -vainement, évidemment-, de retirer le chewing gum qui s'accrochait bien. Et quand elle déclara qu'elle allait lui couper les cheveux, la petite hurla de plus bel. Bref, cette scène eut le don de m'inspirer la plus ingénieuse des armes de la terre entière. Un lance chewing gum. Oui, j'étais conscient du fait qu'il suffisait d'en mâcher un, avant de le foutre discrètement dans les cheveux d'une personne. Mais pour les gens comme moi qui détestaient mâcher ce truc dégueulasse et chimique, c'était juste parfait ! Ainsi me retrouvai-je à dessiner l'arme que j'avais en tête, sur le bloc notes que je trimbalais toujours avec moi. En quelques coups de crayon précis, je parvins à réaliser un croquis des plus réalistes, et avec moultes détails notés sur les côtés. C'était donc à ça, entre autres, que me servaient mes talents d'artiste. Et j'assumais totalement, c'était certain. Ainsi, une fois mon dessin terminé, j'avais une idée encore plus précise de ce qui me serait nécessaire pour sa conception. Comme j'avais la plupart de ces choses, je n'eus pas de longues courses à faire et pu rentrer bien vite chez moi. J'étais très excité à l'idée de ce que j'allais réaliser au plus vite et me hâtai donc.

Je fus malheureusement coupé dans mon élan, quand je réalisai qui se trouvait chez moi. Et non, ce n'était pas Noah. Eleonore. Je ne l'avais rencontré qu'une fois, mais ça me suffisait pour la détester. Elle m'avait ridiculisé et avait foutu en l'air une arme que j'avais mis des semaines à concevoir. Raison pour laquelle je lui rendis son regard noir. Tant pis si Noah m'en voulait de ne pas apprécier sa nouvelle grande amie. C'était elle qui avait tiré la première. « Ne t’inquiète pas, j’ai fait comme si j’étais chez moi. A vrai dire, je n’ai même pas eu besoin d’invitation. Elle est sympa ta baraque. J’aurais mis plus de couleurs mais elle fait bien l’affaire » L'affaire pour quoi au juste ? J'aurais voulu lui poser la question, mais elle ne m'en laissa pas le temps, que déjà elle tendait le pot de Nutella qu'elle tenait, vers moi. « Comme tu le vois, j’ai deux péchés mignons : le chocolat et les hommes. Apparemment, les deux vont de pair » Pffftt. Je posai le sac que je tenais, dans l'entrée, et la rejoignis. Enfin, je fis quelques pas dans sa direction. Mais pour récupérer sèchement le pot que je pris soin de refermer, avant de me poster face à elle, debout, lèvres pincées. Bouder, ça, je savais faire.Et c'était bien ce que j'étais en train de faire. « T'attends Noah ? Comme tu le vois, il n'est pas là. Pourquoi n'irais-tu pas l'attendre ailleurs ? Comme ... Dehors, par exemple. » Demandai-je le plus froidement possible. Mais au final, ça ressemblait davantage au ton que prenait un gosse en train de bouder.


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 13:17


    J’étais bonne à enfermer. Alors qu’il déversa son flot de paroles acerbes, une vague de chaleur me parcourut. Sa froideur et sa désinvolture me procurèrent une sensation piquante d’excitation. En tant que masochiste endiablée, je me fixai un objectif. Celui de le voir abdiquer sous mes joutes verbales. Mes yeux brillèrent d’une lueur malicieuse. Le désir de vengeance et la détermination ne demandaient qu’à prendre le contrôle de mon organisme, capables de tout balayer sur leur passage. Parallèlement, j’avais envie de savoir jusqu’où il était capable d’aller dans cette lancée. J’étais incapable de construire des relations sociales paisibles. Je ne le souhaitais pas, consciente qu’incarner miss perfection m’ennuierait profondément et me donnerait même la nausée. Son visage était déformé par sa colère, et j’en étais ravie. Je laissai d’ailleurs échapper un rire carnassier destiné à augmenter sa fureur. J’étais très forte à ce jeu-là, et je n’avais pas honte de lui montrer mon complexe de supériorité, prête à le rabaisser au passage. Je ne le détestais pas. Du moins, pas complètement. Je détestais surtout ce qu’il provoquait en moi. A titre d’exemple, je me surpris à fixer ses lèvres comme une adolescente qui faisait face à ses premiers émois. Je me sentais vraiment ridicule, ce qui me rendait encore plus rageuse à son contact. Quelle serait la suite ? J’allais me mettre à rougir s’il prenait place sur le canapé ? Je regrettais de lui avoir donné cette idée.

    Et pourtant, je me mordis la langue lorsqu’il se distancia. Mon égo en prit un coup. Mes nerfs furent sur le point d’exploser. « Le Nutella ! ». M’exclamai-je d’une mine boudeuse, comme une gamine qui n’avait pas eu sa dose suffisante de chocolat. Je n’avais pas l’habitude d’être frustrée de la sorte. Habituellement, très peu d’hommes me résistaient. Vexée, je décidai donc d’appuyer sur son point sensible. « Au lieu de me virer, tu pourrais me montrer tes nouvelles inventions spectaculaires ou me proposer de faire une partie de Donkey Kong ! Ça t’aidera à reconstruire ton lance peau de banane ». Rétorquai-je avec un sourire suffisant. Oui, je me moquais ouvertement de lui. Bornée et insistante, je décidai de mettre tous mes charmes à contribution dans l’espoir de le faire succomber ? Quelque part, il était hors de question que je perde la partie. Et puis je devais avouer qu’il m’avait vraiment tapé dans l’œil. J’étais également désireuse de savoir quel genre d’homme il était. Je pourrais également m’attirer définitivement ses foudres en me jouant de lui par la suite. En serais-je vraiment capable ? Je l’ignorais. Je croisai les jambes et jouai avec une de mes mèches de cheveux. Je lui fis entendre ma voix séductrice. « A moins que tu préfères passer directement aux embrassades. En fouillant dans ta chambre, je suis tombée sur tes magasines. J’ai l’impression que le plaisir de la chair t’est inconnu. Tu es différent de ton frère. Tu as l’air gentil. Et tu es mignon quand tu boudes ». Bien entendu, je lui mentais. Je n’avais pas poussé le vice en m’immisçant dans son intimité. Cela n’avait pas d’importance. L’objectif, c’était qu’il se sente dominé et mal à l’aise. C’était aussi un moyen détourné d’en savoir davantage sur sa vie sentimentale. J’étais faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 14:13






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




L'entendre rire alors que j'étais profondément agacé et ennuyé par sa présence sous mon toit, ne fit que grandir davantage encore, mon emportement à son encontre. Je ne pouvais affirmer que je la détestais, puisque dans le fond je ne la connaissais pas. Mais pour sûr, elle commençait déjà à me sortir par les yeux. Et ce n'était que la seconde fois que je la voyais. Je n'avais plus qu'à espérer que son amitié avec Noah, ne tiendrait pas trop longtemps. Sinon, j'étais vraiment dans la merde. A l'instant, ma moue agacée fut remplacée par une moue narquoise, devant l'exclamation de la jeune femme. Nutella. Vexée que je n'ai pas juste obéis en prenant place à ses côtés ? Tant pis pour elle. Je préférais garder mes distances. « Du Nutella qui ne t'appartiens pas. » Remarquai-je sur un ton moqueur. En plus, c'était moi qui faisais les courses. Je pouvais toujours courir pour que Noah s'y mette. Par contre, il était le roi pour se plaindre quand il manquait quelque chose. On était jumeau, ouais. Mais radicalement différents. Aussi bien physiquement, qu'au niveau du caractère. Dans le fond, on était complémentaires. Même si on passait notre temps à se chamailler. Je savais que je pouvais compter sur lui en cas de pépin. Comme ça avait toujours été le cas. Enfin j'osais espérer qu'Eleonore n'allait pas le faire changer au point où il en arriverait à m'oublier. Parce que là, oui, je risquais de beaucoup la détester. Ce n'était pourtant pas mon genre. Je ne pris même pas la peine de répondre à sa remarque. J'étais parfaitement conscient de combien elle devait me trouver ridicule avec mes idées toutes plus loufoques les unes que les autres. Et encore, elle n'avait eut droit qu'à un bref aperçu de mon imagination des plus débordantes. Par contre, je fus désarçonné par ses mouvements qui attiraient l'oeil et par le ton de sa voix, quand elle reprit la parole.

J'eus un mal fou à déglutir ma salive, tandis que je prenais sur moi pour ne rien montrer de mon trouble pourtant grandissant. Heureusement pour moi, j'oubliai tout ça quand je pris conscience de ses mots. Mais ce fut pour me montrer plus amusé par son attaque, que pour autre chose. J'eus un sourire suffisant et narquois, alors que je hochais lentement la tête. « C'est trop bête ça. Mais il semblerait que tu te sois trompée de chambre. C'est lui l'obsédé qui semble n'avoir jamais assez de nanas dans son lit, au point d'avoir besoin de pornos et magasines. Tu pourras lui en faire la remarque quand il arrivera si ça te chante. » Quant à savoir où j'en étais moi, dans ma vie sentimentale, elle pouvait toujours courir pour en savoir plus. Ce n'était pas comme si ça la regardait de toute façon. Mais de ce côté là, je n'étais pas à plaindre. Certes, je ne cumulais pas les aventures comme mon frère. Mais c'était un choix personnel. Je ne faisais pas une fixette sur le nombre de femmes qui finissaient dans mon lit. Je pourrais presque parier que Noah, en revanche, tenait une liste qu'il mettait régulièrement à jour. Mais ça, c'était son problème. Et si ça intéressait Eleonore, qu'elle lui demande directement. Moi, je m'en foutais. Comme je me foutais bien dans le fond, de sa présence ici. Ainsi quittai-je la pièce pour aller ranger le Nutella dans la cuisine. J'étais ordonné en plus de tout le reste. Et méfiant. Raison pour laquelle je revins dans le salon, histoire de garder un oeil sur elle. « A moins que tu ne parlais de mes magasines T'choupi. » Oui je déconnais. Enfin je me foutais d'elle. Ou je tentais du moins.


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 15:42


    Je serrais les dents en constatant qu’il me fuyait comme si j’incarnais la peste. Il allait jusqu’à quitter le salon. Je tentais en vain de me ressaisir, prête à taper des pieds et à respecter mon caractère de gamine capricieuse. Si Noah avait été présent, il aurait certainement pouffé en constatant que Camille gratouillait mon restant de cervelle. Cette scène était grotesque. Je ressemblais à une minette en train de minauder autour de sa proie. Prête à tout pour attirer son attention. Mes tentatives de séduction le laissaient de marbre. Presque autant que mes attaques. Je ne souhaitais pas que la révolte ait raison de moi. Cela lui donnerait trop d’importance, et il jubilerait en conséquence. Je pouvais le parier. J’allumai une cigarette afin de me libérer de mes pulsions, espérant qu’une dose suffisante de nicotine m’apaiserait temporairement. Bien entendu, je ne lui demandai pas l’autorisation. Je me foutais bien de savoir que l’appartement allait empester par ma faute. Il ne s’agissait pas du mien. Au contraire, rancunière, j’espérais que cela dérangerait Camille. De plus, son irritation lui donnait plus de prestance. Elle le rendait encore plus attirant. J’étais encore en train de m’égarer. Joueuse, un sourire s’étira sur mes lèvres lorsque je le vis ressurgir. Je me relevai du canapé et franchis la distance qui nous séparait. Je tirai une nouvelle bouffée de cigarette que je lui crachai sensuellement au visage. « T’es radin et tu n’as pas peur. Je peux péter une durite si je n’ai pas ma dose ! Qui sait, peut-être qu’il m’appartiendra prochainement. De toute façon, ça ne m’a jamais dérangé jusqu’à présent ». Je disais vrai. J’avais vécu dans la rue durant une bonne partie de ma vie. Je n’avais jamais développé un quelconque sentiment d’appartenance. Je changeais quotidiennement de squatte ou de couverture. Dans l’espoir de survivre, j’avais appris à dérober. Je n’avais jamais eu d’attache.

    Ses révélations à propos de Noah m’arrachèrent un petit rire, mais je sortis ensuite la carte de l’indifférence. Je ne m’étais jamais intéressée à sa vie sexuelle, et pour tout avouer, j’en avais oublié l’objet de ma visite, trop intriguée par son jumeau. Je l’avouai d’ailleurs à ce dernier, à demi-mots. « Je serai sans doute partie. Pour tout t’avouer, c’est toi que je suis venue voir. Je souhaitais m’excuser pour l’autre fois. ». Je mentais encore, juste pour en remettre une petite couche. Et puis je n’étais pas assez cinglée pour lui avouer qu’il m’intéressait. J’imaginais d’avance quelle serait sa réaction. Je le fusillai du regard à cette pensée, chassant toute once de gentillesse. Et puis je préférais de loin incarner une reine de glace. « Tu rêves ! Je recommencerais une deuxième fois si j’en avais l’opportunité. Qu’est-ce qu’il y a dans ton sac ? ». Je le désignai avec mon doigt, continuant de me mêler de ce qui ne me regardait pas, quitte à me retrouver suspendue à son porte manteau. Je prenais le risque. Et puis, c’était une manière détournée de lui faire comprendre que j’étais capable de zigouiller toutes les inventions qui se trouveraient sur mon passage. J’adorais le détester. Ambivalente, je lui tendis sensuellement ma cigarette, comme pour l’inviter à prendre une taffe. Je le défiai du regard, secrètement transportée par la couleur de ses yeux, obsédée par la finesse de ses traits. Des idées qui allaient à l’encontre des siennes. Il était préoccupé par ses dessins animés. J’étais loin de tout cela. Je n’avais pas eu d’enfance. « T’choupi, tu veux dire l’espèce d’ours en peluche ? Tu fantasmes sur lui ? Ca explique pourquoi tu sembles insensible à mon charme. Je suis tellement irrésistible. Bon, je ne compte pas me barrer avant un long moment. Et si tu nous servais un verre ? Ça te dériderait peut-être ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 16:02






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




J'aimais bien les grandes méchantes, hein. Je les trouvais même incroyablement sexy. Juste un peu moins quand elles s'en prenaient à moi, comme Eleonore semblait décidée à le faire. Je ne voyais pas bien ce que je lui avais fais, au juste, pour qu'elle se retourne ainsi contre moi. Elle n'avait pas apprécié ma blague par rapport à Noah ? J'étais pourtant persuadé qu'avec lui, elle devait en voir de toutes les couleurs. A moins que ça ne soit parce que je lui faisais de l'effet ? Parce que Noah m'avait fait comprendre que c'était le cas. Seulement, je n'étais pas un punching ball et n'acceptais que moyennement qu'elle joue à ce petit jeu avec moi. Pourtant elle semblait bien décidée à poursuivre sur sa lancée. Ainsi s'amusa-t-elle à me rejoindre quand je fus de retour dans le salon, pour me cracher la fumée de sa cigarette, en plein visage. Je ne bronchai aucunement. Juste, je n'inspirai pas. Parce que je me savais capable de m'étouffer avec la fumée et que ça n'aurait rien de bien valorisant pour moi. Or, je tenais à garder une certaine constance en la présence d'Eleonore. « Et péter une durite, ça consiste en quoi chez toi, au juste hein ? Faire exploser la maison ? Fais donc. Je suis certain que Noah appréciera. » Rétorquai-je sur un ton moqueur, regard planté dans le sien. Je fus surpris quand elle m'apprit qu'elle était venue pour s'excuser. En bon naïf que je savais être parfois -trop souvent au goût de mon frère- il y eut de longues secondes durant lesquelles je cru à ses dires. Jusqu'à ce qu'elle revienne sur ses paroles et que mon visage retrouve son masque d'agacement, plutôt que celui de la surprise. Encore un peu et j'aurais souris à cette idiote, tiens.

« Y'a rien dans mon sac. » Lui répondis-je froidement. Mais comme pour prouver le contraire, j'eus un involontaire mouvement sur la gauche, comme pour me placer entre ledit sac et Eleonore. Ouais, là par contre, j'étais prêt à me battre pour qu'elle ne farfouille pas là dedans et ne comprenne pas quelle idée ingénieuse j'avais encore eut. Il lui faudrait d'abord me passer sur le corps. Enfin non. Si. Oui mais non. Et quand elle me tendit sa clope, il y eut un moment de flottement. Là c'était le moment où je refusais poliment. Ou bien que j'acceptais mais que je me ridiculisais parce que d'aussi près, elle se rendrait forcément compte du fait que je crapotais. Pas que je ne savais pas comment on faisait. Mais j'étais trop sensible à la fumée. Malheureusement, devant son regard de défis, je me lançai. Sans la quitter des yeux, je récupérai la cigarette et tirai dessus. Rien qu'une toute petite taffe de rien du tout. Mais mieux que rien. Quand arriva le moment d'avaler la fumée, ce fut là encore très léger et très lent. Et j'eus quand même le désagréable gratouillement au fond de ma gorge et mes yeux s'embuèrent légèrement. Et finalement, je laissai échapper la grimace qui menaçait. Tant pis. Elle pouvait se foutre de moi si ça la chantait. Je n'étais plus à ça près maintenant. En tout cas, je ne me fis pas prier pour lui rendre sa cigarette. « Oh mon Dieu, tu t'entends quand tu parles ? C'est peut-être parce que tu te crois totalement irrésistible, que tu ne l'es pas. De toute façon, j'ai une nette préférence pour les brunes. Avec de la poitrine. » Comme pour lui faire comprendre qu'elle n'avait pas ce qu'il fallait, je baissai le regard en direction de la sienne. Ou de son absence. Par contre, je mentais en affirmant qu'elle n'était pas irrésistible. Elle était quand même à tomber. Si elle ne s'en était pas prise à moi, j'aurais sans doute succombé comme ... Les cent précédents ? Plus ? Moins ? « Tu n'es pas mon invitée. Je ne compte pas te servir quoi que ce soit. »


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 17:18


    Les mots restèrent coincés dans ma gorge durant un court laps de temps. Ses propos eurent l’effet d’un électrochoc. Ils me renvoyaient à mes tourments. Intérieurement, j’espérais qu’il ne s’en rendrait pas compte. Il se délecterait de ma douleur. Je me revoyais toucher aux fils électriques avant de poser la bombe. J’avais hésité un long moment avant de prendre la décision de me barrer. L’idée de rejoindre Stefan m’avait traversé l’esprit un million de fois. Lâche, j’avais réalisé que je ne parviendrais jamais à faire exploser ma cervelle de moineau. A maintes reprises, j’avais demandé à de vieilles connaissances de me venir en aide. Ils avaient refusé de mettre fin à mes jours. Et pour cause, ils étaient convaincus qu’il me restait de l’espoir. Ils se leurraient. Il n’y avait rien qui me retenait en ce bas monde, excepté le plaisir de malmener autrui et de me défoncer la tronche. Si j’aimais autant Noah, c’était parce qu’il m’avait fait prendre conscience de ces priorités. Je ne lui avouerais jamais, mais la vérité, c’était qu’il m’avait sauvé la vie. Il avait mis un terme à ma solitude.

    D’humeur morose, je répondis aux paroles de Camille avec un ton énigmatique. Il était hors de question de me laisser aller à quelques confidences. Et puis de toute façon, je doutais qu’accéder à mon monde intérieur pourrait avoir un quelconque intérêt pour lui. Il s’en foutait pas mal. « C’est une bonne idée. Il n’y aura pas de témoins puisqu’on sera morts tous les deux ». Perdue dans mes souvenirs, j’en oubliai mes sarcasmes et ne lui fis pas de reproche sur sa façon de fumer ma cigarette. Au contraire, il me sensibilisa davantage. J’aimais cette fraicheur innocente qui émanait de lui. Instinctivement, je déposai un baiser sur sa joue, avant de prendre conscience de ma bêtise. J’étais une parfaite crétine. Qui plus est, j’étais troublée comme une gamine pré-pubère. Rouge de honte, j’avais envie de m’enfuir en courant ou de me mettre un sac sur la tête. Je ne le fis pas. Je savais qu’arrivée chez moi, je recommencerais à ruminer. Je me figeai aussitôt. Pour reprendre le contrôle de la situation, je finis par lâcher : « Surprise ! ». Je me condamnai mentalement, convaincue que Stefan m’aurait reproché pareille trahison. Le geste était minime, mais sa signification l’aurait blessé. Pourtant, je ne pouvais pas m’empêcher d’être troublée par Camille, à la fois heurtée et satisfaite par son rejet.

    Par pur réflexe, je me détaillai de la tête aux pieds. Ressemblais-je réellement à un monstre à trois têtes ? Je ne lui mentis qu’à moitié. Je repensais au cuir chevelu de Stefan et à sa virilité. « Et moi j’ai une préférence pour les blonds qui ont une cervelle et quelque chose dans le pantalon ». Je réalisais qu’il n’éprouvait pour moi qu’un dédain évident et par pur réflexe de survie, je lançai une offensive. Je n’obtiendrai peut-être pas ce que je convoitais, certes. Mais je ne lui laisserai pas le plaisir de briser mon estime de soi. Je reportai mon attention sur son sac, l’objet qui avait le don d’éveiller son intérêt. Il ne s’agissait pas d’une paire de nichons, mais il le protégeait sans relâche. Mes mains se posèrent sur son torse et je le poussai contre le mur, sautant sur l’objet du délit. « Tant de haine, tu me flattes. Alors je vais être dans l’obligation de me servir moi-même, après t’avoir écrasé comme un mégot de cigarette. Avant, je vais quand même m’en prendre à ton sac ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 17:39






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




A l'observer avec grande attention comme j'étais en train de le faire, je me rendis compte que mes mots venaient de faire du tapage dans son esprit tordu de folle furieuse. Mais j'ignorais pourquoi et quoi au juste. Simplement, l'idée de tout faire exploser ne la laissa pas de marbre. Si de son côté elle aurait sans doute sauté sur l'occasion pour se foutre de moi et chercher à comprendre le pourquoi du comment, ce ne fut pas mon cas. Je ne pris pas la peine de l'interroger ni rien. Et j'en fus doublement surpris quand elle logea un baiser sur ma joue. Qui me fit perdre de ma superbe durant quelques secondes. Face à la Eleonore moqueuse et qui se pensait supérieure, je savais qu'agir comme un connard était la meilleure chose à faire. Mais face à une Eleonore qui s'emportait en des gestes presque tendres avant de rougir comme une écolière, j'étais censé faire quoi ? Sans doute me moquer d'elle. Sauf que je n'eus pas la force de ça. Je me contentais de l'étudier du regard, m'attendant à ce qu'elle trouve une vanne à lâcher pour se foutre de moi ou autre. Mais ça n'arriva pas. Enfin, jusqu'à ce qu'il soit question de physique et qu'elle me rendit la politesse de me faire comprendre que je ne correspondais pas à ce qu'elle aimait chez un homme. Remarque qui fit réapparaître mon sourire narquois. « Dans ce cas, il est étrange que tu ne sois que l'amie de Noah. Blond comme tu les aime. »

Grand, fort, musclé, blond. Son type de mec donc. Alors pourquoi avait-elle dit à mon frère que c'était pour moi qu'elle avait craqué ? Merde, pourquoi ça m'ennuyait au juste ? Grand bien lui fasse hein. En tout cas, je fus pris de court quand elle me poussa pour sauter littéralement sur le sac que je tentais de protéger de sa curiosité. J'eus le temps de la voir s'en emparer, avant d'être sur elle. Enfin, façon de parler. Ma main se referma autour de son poignet et de l'autre, je la plaquai dos au mur, avant de m'emparer de son autre bras pour l'empêcher de me repousser, le maintenant le long de son corps. Souffle coupé, regard planté dans le sien, je réalisai que mon corps était moulé contre le sien et mon visage beaucoup trop proche. Assez pour que nos souffles se rencontrent à chaque expiration. « Toujours tout prendre par la violence. Il n'y a vraiment que ça qui fonctionne chez toi ? T'es complètement dérangée ma pauvre fille. » Et ça ne me dérangeait pas réellement. Je trouvais même ça palpitant. Pourtant, je ne souhaitais pas entrer dans son jeu. Pas tout à fait. « Lâche ce sac ... » Lui demandai-je presque avec douceur, en affichant le sourire qui allait avec. Et pour l'inciter à m'obéir, je desserrai la poigne de ma main autour de son poignet, pour la glisser avec lenteur autour de la sienne. Quant à mon autre main, elle glissa le long de son bras, presque avec sensualité, pour finalement laisser mes doigts s'entremêler aux siens. Je les lui serrai doucement mais fermement, avant de plaquer subitement sa main contre le mur, à hauteur de sa tête. Ce faisant, je me collai plus fermement à elle. Plus pour éviter tout éventuel coup de sa part, que pour autre chose. Quoi qu'il y avait la raison cachée que je refusais moi même de m'avouer. « Allez ... »


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 19:31


    Je me fermais comme une huitre. Je refusais de lui livrer ce qui me rongeait. Je m’étais déjà brûlé les ailes en me confiant à la mauvaise personne. Je m’étais sentie coupable de la mort de ma mère, et j’avais été assez détraquée pour le révéler à mon père. Les mots avaient franchi la barrière de mes lèvres, et en aucun cas ma conscience s’était retrouvée allégée. Au contraire, je m’étais attirée son courroux. Je sentais ma souffrance alourdir l’air de la pièce, et pourtant je restai muette. J’imaginais le jet de sang couler le long de mon crâne. Mes cris de douleur et de terreur résonnaient encore dans mon esprit. Celui-ci souffrait toujours du traumatisme causé par ma faute. Si j’étais restée dans ma réserve, j’aurais pu empêcher la mort de Stefan. J’avais l’impression de mettre en danger les individus avec lesquels je nouais des liens, Noah et Camille y compris. Finalement, ce dernier avait raison de se distancier. Dieu merci, je ne l’intéressais pas. Quelque part, il me facilitait la tâche. Cette constatation me soulageait, autant qu’elle me rebutait. Je voulais qu’il garde son sourire narquois et que tout mon être le dégoute. Je voulais également qu’il me regarde avec des yeux affamés. Je luttais difficilement contre le désir qui consumait mon âme. Je regrettais d’être venue. La situation ne faisait qu’empirer. Je haussai les épaules en feignant l’indifférence. N’importe qui aurait pu penser que je me trouvais dans une chambre froide, à voir ma tête. « Ou alors, une autre option : il ne te dit pas tout. Il ne faut jamais tout dévoiler ».

    Toutes mes bonnes résolutions s’envolèrent lorsque je me retrouvai plaquée contre le mur. Je me perdis dans des sensations tactiles délicieuses, m’enivrant de son odeur. Ma peau frissonna au contact de la sienne. Je fis en sorte que mes lèvres frôlent les siennes. Interdites, elles ne prirent pas l’initiative de les toucher complètement. Je savais que franchir les limites provoquerait notre fin. De plus, il se ferait certainement le plaisir de m’envoyer bouler. A bien y réfléchir, je me demandais si la vague de chaleur naissait seulement dans mon bas ventre. Après tout, c’était un homme. J’étouffai un gémissement lorsqu’il pressa son corps contre le mien, regrettant aussitôt de ne pas être parvenue à le contenir. Il n’avait pas besoin d’imaginer l’effet qu’il me faisait. Je lui jetai un bref regard dédaigneux. Pour qui se prenait-il ? Il me jugeait alors qu’il passait ses journées à chercher des idées qui lui permettraient de dévaster le monde. Enfin façon de parler. Ce n’était pas une lumière. « Arrête de me faire la morale. Je sais très bien que tu n’aspires qu’à devenir le roi des enflures ». Je résistais toujours à la tentation de me jeter sur lui pour l’embrasser. Je devais trouver un stratagème. Ces séances de rapprochement physique étaient en train de me torturer et me provoquaient une sensation électrisante. J’essayai de me défiler. « Si tu me serres mon verre, j’essaierai de te foutre la paix. Je disparaîtrai pour de bon ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 19:49






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




Dans la famille "énigmatique", je demandais la jolie blonde. Celle qui réagissait sans trop le montrer, quand il était question de tout faire exploser. Celle qui se fermait totalement et qui passait du monstre narquois à ... La jeune femme sans expression tout simplement. Elle était étrange. Tordue, difficile à comprendre ... Et plus je le réalisais, plus elle m'intriguais. Fait que je n'étais pas certain d'assumer complètement. « On n'a aucun secret l'un pour l'autre. Je le saurais s'il me cachait quelque chose ou s'il me mentait à votre sujet. » Lui fis-je calmement remarquer, alors qu'il était toujours question de Noah. Mais à quoi bon parler encore et toujours de lui, alors qu'il était absent et alors que, dans la minute, Eleonore et moi nous retrouvions face à un rapprochement physique soudain et loin d'être désagréable. Je perdis le fil de mes propres pensées, quand ses lèvres frôlèrent doucement les miennes, sans réellement les toucher pour autant. J'eus un sourire amusé quand elle laissa échapper un gémissement, au contact plus poussé de nos deux corps. Je ne fis pas la moindre remarque pour autant. Ceci dit, son regard dédaigneux ne me fit rien du tout. Je ne le pris même pas au sérieux. Elle s'en voulait surtout à elle, de n'avoir pu retenir son propre gémissement. Je trouvais ça presque mignon. Et pourtant, ce mot n'était pas celui qui semblait le mieux convenir pour la décrire. Mon sourire s'accentua même quand elle reprit la parole pour me retourner le "compliment".

« J'ai d'autres moyens d'y parvenir que la violence, toujours la violence. Tu sais ... faire fonctionner ses méninges, par exemple. » D'accord, je n'étais pas le type le plus monstrueux qui soit. Je n'avais jamais d'idée réellement méchante à développer. C'était surtout là que se trouvait mon souci. Je n'étais peut-être pas aussi monstrueux que je voulais bien le croire. J'adorais emmerder les gens, ça oui. Mais jamais au point de leur faire physiquement mal, par exemple. Et contrairement à Noah. « Je vais te le servir ce verre. Mais je n'ai aucune confiance en toi. Tu ne tiendras pas cette parole. » Et je ne voulais pas qu'elle la tienne. Sombre pensée que j'eus quand je me reculai d'elle, main toujours refermée autour du sac que je tirai sèchement pour qu'elle le lâche. Je le nouai avant de rejoindre la cuisine et le balançai au dessus d'un placard murale. Trop haut pour qu'elle aille le récupérer, à moins de grimper sur un buffet. Pour sûr, je ne lui en laisserais jamais le temps. Quoi qu'il en soit, je lui remplis un verre avant de quitter la cuisine. Plutôt que de la rejoindre, je m'adossai au mur en lui désignant le verre. « C'est ce que Noah préfère. Je suppose que toi aussi. Les grands méchants ont tous les mêmes goûts. Aucune personnalité propre. C'est assez désolant. Ceci dit, tu me sembles plus maline que lui qui est du genre à foncer sans réfléchir. »


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 20:37


    J’étais jalouse de la relation que Camille entretenait avec son frère. J’avais grandi dans une famille dans laquelle on ne se parlait pas. Une famille dans laquelle on s’entretuait. Aussi surprenant que cela pût paraître, je n’avais jamais révélé le prénom de mon frère à qui que ce soit. Lorsque Stefan m’en parlait, je changeais de sujet de conversation. Lorsque mes parents m’humiliaient ou me frappaient, il me lançait des paroles infâmes en pleine poire. Il estimait que je méritais de subir pareils sévices. Mes parents prônaient des idéaux qui dataient du Moyen Age. Le sexe fort, c’était le sexe masculin. Ainsi, ils avaient passé la majeure partie de leur vie à chanter des louanges à mon frère. Du moins, quand ils n’avaient pas trop forcé sur la bouteille. Quant à moi, ils me considéraient comme une potiche à qui ils refilaient toutes les corvées. J’étais tout de suite arrivée à la conclusion selon laquelle Camille me trouvait hideuse. A bien y réfléchir, cela n’avait rien d’étonnant. Ma famille me l’avait répété à chaque instant de la journée. J’avais internalisé ces propos mensongers. Finalement, mon complexe de supériorité était né d’un complexe d’infériorité. Quelle ne fut pas ma surprise de voir Camille se coller à moi. J’avais cru en ces balivernes. A présent, je haussai un sourcil, ne sachant pas sur quel pied danser avec lui. Pourquoi m’en inquiétais-je ? Il était hors de question de reprendre une pose aguicheuse. Je ne supporterais pas l’idée d’être responsable de la mort de quelqu’un une nouvelle fois. Pourtant, l’adrénaline continuait de courir dans mes veines. J’étais d’humeur joueuse.

    J’émis un grognement sourd lorsqu’il m’échappa. J’aurais voulu retracer ses courbes et prendre ses lèvres. Je gardai mon masque impassible, prenant la décision de laisser le silence s’éterniser. Je respectai ma promesse et ne tentai pas de m’emparer du sac. Je fus déçue de ne pas pouvoir satisfaire ma curiosité. Je ne pus contenir un rire moqueur. S’il en avait eu la possibilité, il l’aurait suspendu au plafond. Il me craignait peut-être. Lorsqu’il désigna le verre, mon visage exprima une profonde tristesse. Tout me renvoyait à Stefan. « En fait je déteste cet alcool. Il me rappelle quelqu’un. Et pour tout t’avouer, je me sens pompette au bout d’un verre. Tu vas devoir jouer à la baby-sitter ». J’étais faible. Je commençais à flancher. Pour la première fois, je m’étais confiée à lui. Une vague de regrets m’envahit. Je pris une gorgée, l’alcool accentuant la sensation de brûlure dans ma gorge, et m’adossai contre le mur qui lui faisait face. Et puis, je décidai de le questionner. Parce que je refusais de parler de moi, mais aussi parce que je voulais tout connaître de sa vie, dans les moindres détails. Il était souvent dans l’ombre de son frère, et j’ignorais pourquoi. « Je me demande pourquoi tu te donnes tout ce mal. Tu pourrais être monsieur tout le monde, avoir une vie équilibrée et normale. Pourquoi cherches-tu autant à lui ressembler ? Et d’ailleurs, que t’a-t-il dit à mon sujet ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 20:58






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




L'expression de tristesse qui prit place sur le visage d'Eleonore, provoqua une étrange réaction chez moi. Le genre qui ne me plaisait pas du tout, puisque j'éprouvai soudainement l'envie de la prendre dans mes bras ou de trouver une connerie à raconter pour la dérider. Mais ce serait lui donner l'avantage sur moi. Et je n'étais pas certain que cela soit une très bonne idée. Elle jouait déjà bien assez avec mes nerfs comme ça, sans en rajouter une couche pareille. Par contre, je faillis me dérider à ses dires. Ca nous faisait donc au moins un point en commun. J'avais horreur de l'alcool trop fort et je ne le supportais pas, ayant rapidement la tête qui tournait et tout ce qui s'ensuit. En même temps, pour quelqu'un qui n'arrivait déjà pas à fumer sans s'étouffer, ça n'avait rien de bien surprenant. Par contre, le point qui nous différenciait, c'était qu'elle semblait l'assumer. Alors que moi, je préférais prendre sur moi, quitte à me ridiculiser ensuite, plutôt que d'avouer à voix haute que j'étais le genre de type à ne pas supporter l'alcool fort. « Personne ne t'oblige à le boire. Y'au du jus de fruits sinon. C'est peut-être plus à ton niveau. » En tout cas, c'était à mon niveau à moi. C'était d'ailleurs dans du jus de fruits, que je noyais toujours la moindre petite goutte d'alcool que je me forçais à boire. Ca passait tout de suite mieux et rendait le tout bien moins désagréable.

Trop occupé que j'étais à penser à tout cela, je fus surpris quand la blonde reprit la parole, pour me questionner sur moi. Je savais qu'au départ je l'avais physiquement attiré. Mais qu'elle s'intéresse maintenant à moi, c'était surprenant. Je pensais qu'elle me trouvait stupide, dénué de tout intérêt, idiot et totalement ridicule. « Ce qu'il m'a dit à ton sujet ... ? J'ai l'impression d'être dans une cours d'école, avec une nana amoureuse qui veut savoir si le type qu'elle aime, éprouve des sentiments en retour... » Même si je voulais croire qu'elle n'éprouvait pas ça pour lui. Mais j'en savais rien dans le fond. Peut-être qu'elle lui avait dit qu'elle me trouvait à son goût, simplement pour voir si ça rendrait Noah jaloux. Elle était tordue dans son genre. Alors bien capable de ça. « Et je ne cherche pas à lui ressembler. J'en serais bien incapable de toute façon. Noah dégage ce truc qui convainc autrui de le respecter, sans qu'il ait à ouvrir la bouche pour ça. » En fait, je contournais la question. Je me voyais difficilement lui avouer que j'étais doux, comme lui était brutal. Que j'étais le cerveau et lui la brute. Ce serait lui avouer que sans lui, j'étais incapable de réellement me défendre. Et que tout ça chez moi, avait le don d'exaspérer Noah. Elle n'avait pas besoin de savoir que je me sentais bien incapable de vivre par moi même et uniquement par moi même.


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 21:56


    J’aurais du me montrer plus résistante, aux vues de la quantité d’alcool accumulée dans mon sang depuis la grossesse de ma mère. En tant que mère de famille lamentable, elle ne m’avait rien épargné. Je n’étais qu’un nourrisson, et mon corps était déjà marqué par les vices et les excès en tous genres. J’étais beaucoup moins rancunière qu’elle, mais quand ses erreurs me revenaient en tête, je sentais la haine couler dans mes veines. Je ne regrettais pas de l’avoir abandonnée. Je me foutais bien qu’on écarquille les yeux en ayant connaissance de cette pensée. Elle ne m’avait jamais désiré. J’avais été forcée de construire ma propre famille aux côtés de Stefan. Il m’avait aidé à chasser les souvenirs ombrageux. Comme elle, j’avais commis des écarts. Les ténèbres m’allaient si bien. Pour autant, je savais que je ne ferais pas subir pareil châtiment à mes enfants. Pour tout dire, je ne projetais pas d’en avoir. J’étais réaliste. Je refusais de leur réserver un avenir cynique. De plus, j’étais bien trop absorbée par ma petite personne pour me lancer dans de tels projets. Et puis le père potentiel avait quitté ce monde. Je n’avais aucune envie de lui trouver un successeur. J’étais convaincue qu’il veillait sur moi à distance, et qu’il était au courant de tous mes faits et gestes. Cette certitude était d’une stupidité affligeante. Je ne croyais pas en Dieu. Quelle entité supérieure bienveillante aurait songé à créer cette terre désastreuse ? Je ne croyais plus en rien. J’avais une attitude assez pessimiste.

    Je me laissais moins submergée par ces problèmes existentiels en présence de Camille, assaillie par cette attirance sentimentale. Je pris mon sourire insolent habituel, empêchant toute tension physique de s’évacuer. « A mon niveau ? Dis plutôt que tu as peur de ce qui pourrait se passer après le bal. Tu as connu beaucoup de femmes ? » . J’avais envie de le punir de m’avoir libéré de son étreinte. J’aurais du au contraire le remercier pour cela. Je voulais qu’il serre les poings en entendant mes insinuations. « Tu te trompes. Il ne s’agit pas de cela. Je suis convaincue qu’il me trouve sexy. Comment pourrait-il en être autrement ? » . Qu’il me mette à la porte et que ses doigts défassent l’attache de mes vêtements. Il s’agissait d’une dualité entre la passion et la raison. Malheureusement, je laissais souvent la première triompher. Heureusement pour moi, il ignorait mon besoin de goûter à la tentation. Je détournai la tête dans l’espoir qu’il ne remarque rien, et augmentai ma consommation d’alcool. Comme une adolescente, je bus littéralement ses paroles. Il n’aurait pas mis en doute ses capacités s’il avait eu le pouvoir d’accéder à mon esprit. « Toi aussi tu dégages quelque chose. Oublie ce que je viens de dire » . Je me pinçai les lèvres et me raclai la gorge. L’alcool commençait vraiment à me désinhiber. J’allais dire des choses que je finirais par regretter. Et si je me mettais à parler de son sex appeal, ou des meurtres que j’avais plus ou moins commis ? Il fallait vraiment que Noah débarque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 24 Nov - 22:15






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




Je ne craignais pas ce qui pourrait arriver, non. Contrairement à elle, je n'avais pas bu. Donc, contrairement à elle, j'étais et serais en pleine possession de mes moyens et parfaitement conscients d'absolument tout. Mais sa question me fit grimacer. Elle semblait sérieusement s'imaginer que j'étais un type coincé qui n'avait connu que peu de femmes, contrairement à Noah qui les cumulais sans se poser de question. « Ce n'est pas parce que je n'éprouve pas le besoin de me prouver quoi que ce soit en couchant à droite et à gauche comme le fait Noah, que je suis innocent en la matière. » Remarquai-je avec plus d'agacement qu'autre chose. Je n'avais pas à me justifier de quoi que ce soit. Et pourtant, j'étais en train de le faire. « J'ai trente six ans. Je pense avoir l'expérience d'un homme de mon âge. » Ajoutai-je froidement, agacé par mes propres réponses. Ca ne la regardait pas. Pas du tout. Raison pour laquelle je pinçai fortement les lèvres en la fusillant du regard. C'était elle qui me faisait trop parler, me forçait à répondre avec sincérité. Pourtant, je refusais d'entrer dans le détail à propos de ce que mon frère m'avait dit ou pas, à son sujet. Tout simplement parce que ça resterait entre lui et moi. Ca ne regardait personne d'autre, pas même les gens desquels il était question dans nos conversations. Il savait qu'il pouvait avoir confiance en moi. Et je pensais que la réciproque était vrai.

« Est-ce que tu es vraiment aussi sûre de toi, ou est-ce que c'est un rôle que tu joues ? » Lui demandai-je tout naturellement et encore avec un sérieux à toutes épreuves. Je penchai même légèrement la tête de côté, comme pour lui faire comprendre que j'étais bel et bien tout ouïe, prêt à l'écouter me raconter ça. Un peu comme un psy à son écoute. Et sa langue commençait à se délier, à ma plus grande surprise. Mon regard s'attarda quelques secondes sur le verre qu'elle tenait en main et qu'elle venait tout juste de porter à ses lèvres. Un sourire se dessina sur les miennes, quand je pris conscience du fait qu'elle avait l'alcool bavard. Tant qu'elle ne se mettait pas à chialer, ça devrait m'aller. Quoi que si elle me sautait dessus, je ne saurais comment réagir. Entre mon envie d'elle qui pourrait se faire plus sérieuse et mon incapacité à profiter d'une nana sous alcool ... « Oh ? Dis moi donc ce que je dégage. Rien d'assez effrayant pour t'avoir convaincu de ne pas m'emmerder comme tu l'as fais. » J'étais maintenant curieux d'en savoir plus. Elle en avait trop dit et pas assez en même temps. « A moins que tu n'ais besoin d'un second verre ... ? » Me moquai-je légèrement en affichant un sourire amusé. « Tu sais, on a tout le temps. Noah ne rentrera pas ... Tout de suite. »


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Lun 25 Nov - 18:34


    Je ne parvins pas à me défaire de mon sourire triomphant. Je me comportais comme une conne arrogante, bourrée de préjugés et son corps était parcouru d’éclairs, ses yeux emplis de dédain à mon égard. Je le poussais à me détester, à m’humilier, à m’insulter. Je n’avais jamais appris à aimer. Mes parents s’étaient livrés à une guerre sans merci avant de s’étreindre intimement parlant. A partir du moment où ils s’étaient mariés, ils avaient opté pour des coups de pied dans le ventre. S’en suivaient une longue série d’embrassades, sous mon regard gêné. Ils n’avaient jamais eu de pudeur. Comme une idiote écervelée, j’étais en train de suivre leur cheminement, sans m’en rendre compte véritablement. Au fond, le masque que je m’étais façonnée me permettait de garder les hommes à distance. Je ne voulais pas que Camille ait dans l’idée de s’attacher à moi. Je savais que je ne le méritais pas. Il choisissait les femmes qu’il voulait mettre dans son lit. J’avais passé une majeure partie de mon temps à me jeter sur les premiers venus, dans l’espoir de leur sous tirer un peu de fric. Il n’utilisait jamais la violence dans l’optique d’arriver à ses fins. Je ne m’étais jamais posé la question de savoir si j’aurais pu agir autrement, si mes actes étaient condamnables ou pas.

    Pour moi, les choses étaient claires. Il incarnait un dieu et j’incarnais un cafard. Il refusait donc de se donner à moi. Il avait raison. Je ne voulais pas le voir s’attirer des problèmes. J’empestais la mort et le danger. Si je pouvais tenter de garder un semblant de contrôle sur mes émois, je ne pouvais pas réprimer cette attirance physique qui me submergeait. Qu’il cesse de me parler de sa vie sexuelle…l’alcool était nuisible, et je pouvais le confirmer. « Tu n’as pas besoin de te vendre. J’ai toujours voulu tester la marchandise. Si tu m’en donnes l’occasion, j’essaierai de ne pas te noter trop sévèrement. Tu rembourses, en cas d’insatisfaction ? ». Je lui adressai un clin d’œil complice, comme pour l’inviter au péché. Je secouai la tête lorsqu’il commença son interrogatoire. Je m’étais attachée trop rapidement à lui, et c’était ce qui allait me perdre. J’étais en train de placer une confiance aveugle en Camille. Je lui répondis en m’écartant de la vérité le plus possible, plaçant une barrière de protection entre nous. « Pourquoi tu t’intéresses soudainement à ma petite personne ? Je ne suis pas une brune pulpeuse. Et si tu me psychanalysais ? Donne-moi ton avis sur la question. Je suis entrée chez toi sans frapper. Tu aurais pu être un tueur psychopathe, et me le faire payer. J’ai pris un risque en venant ici. Je dois probablement me faire un peu trop confiance ». Habile, il maintenait son hypnose. Je m’étais montrée intrusive. Je désirais qu’il me pardonne mes excès. Je voulais également le récompenser. Après tout, il était d’une beauté presque inquiétante. Je craquais. Encore. « Tu as une très belle âme. Et tu n’es pas si repoussant. Maintenant que j’ai répondu à tes questions, comment va-t-on s’occuper ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Lun 25 Nov - 19:41






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




Je trouvais le petit jeu qui se faisait entre nous, presque amusant. De plus en plus attrayant en tout cas. Ca ne me déplaisait plus le moins du monde. Sans doute parce que je ne me sentais plus aussi ridicule et inférieur à elle, contrairement à notre rencontre assez virulente. Certes, je ne l'appréciais pas plus pour autant. Mais il y avait quand même du mieux. Parce que je me rendais compte qu'elle n'était pas aussi conne que je l'avais cru au départ. Elle n'était pas seulement un monstre sans coeur. Elle cachait un lourd passé et des sentiments profondément enfouis. « Et si, au contraire, tu n'apprécies que trop et désire un second round ? » Demandai-je sur un ton narquois. Je ne croyais pas autant en moi pourtant. Même si je ne m'étais jamais vraiment demandé si j'étais ou non un bon coup. Pas mauvais en tout cas. Et puis j'osais espérer qu'en vingt ans de vie sexuelle active, j'avais l'expérience nécessaire pour ne pas décevoir ma partenaire. Maintenant, restait à savoir si la jeune femme n'était pas déjà blasée en la matière. Et puis merde. Pour quelle raison, au juste, m'inquiétais-je de tout cela ? Ce n'était pas comme si nous allions vraiment coucher ensemble elle et moi. L'un comme l'autre, on ne le souhaitait pas véritablement. Enfin je pensais en tout cas. Difficile à dire dans l'immédiat. Tout ce que je savais, c'était que sa petite personne commençait à m'intéresser. Raison pour laquelle j'avais envie de la questionner.

« J'ai dis que j'avais une préférence pour les brunes pulpeuses. Pas que je ne me tournais que vers les femmes avec ce physique. » Lui fis-je remarquer en haussant les épaules, en un geste désinvolte. « Mon avis sur ta personne ? Très bien. Je pense que tu n'es pas aussi sûre de toi que tu veux bien te le faire croire à toi même et aux autres. La vérité ? Tu recherches le danger, l'adrénaline. C'est ce qui te plais et t'excites. Finalement, ça t'aurais presque arrangé que je sois un psychopathes en puissance. J'aurais sans doute eus davantage d'intérêt à tes yeux. » Lui répondis-je sans prendre de pincette. Je ne cherchais pas à lui faire plaisir ou à viser réellement juste. Je ne faisais que dire ce que je pensais savoir d'elle. Mais comme j'étais plus observateur que réellement fonceur, je ne devais pas trop me planter en affirmant tout ça sur son compte. J'eus une grimace quand elle m'affirma que j'avais, selon ses propres dires, une très belle âme. Génial. Avec ça, ma vie allait changer. Non, sérieux, je n'étais pas une très belle âme. J'étais un connard fini. J'adorais rire du malheur des gens et leur provoquer des merdes noires. J'adorais ... Bon d'accord, je n'étais pas aussi monstrueux que pouvaient l'être Eleonore et mon frère. La seule fois où j'avais physiquement fais mal à quelqu'un, je m'en étais voulu. « Tu devais pas disparaître à tout jamais en échange d'un verre ? » Demandai-je sur un ton brutalement boudeur.


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Lun 25 Nov - 20:50

    Il n’était plus aussi froid qu’un glaçon. C’était comme si la neige fondait littéralement autour de lui. Ses réflexions passaient pour une tentative de séduction, et je désirais que ce sourire un brin aguicheur reste accroché à ses lèvres. Ma vision commençait pourtant à se brouiller. Je regrettais d’avoir ingurgité cette quantité d’alcool. Quoi que, j’espérais secrètement qu’il s’inquiéterait de mon état et me porterait jusqu’à son lit. Il pourrait me dévêtir au passage. Non, il était hors de question de laisser libre cours à mes pulsions romantiques. Fêlée, j’imaginais déjà les gouttes de sueur perler sur ses muscles. Je soutins mon regard, la provocation étant la seule arme qui me permettait de savoir ce qu’il pensait réellement de moi. « Parce que tu crois que je t’épargnerais ? Je te proposerais une très longue série de rounds. Donc tu me trouves attirante ». Je me foutais bien de savoir s’il se montrerait performant ou pas, s’il était un expert en la matière. Il était celui qui rendait ma respiration irrégulière et haletante. Mon cœur battait à tout rompre dans ma poitrine. A son contact, je n’étais plus semblable à un monstre. Je redevenais un être humain parfaitement normal. Si mes copains de beuverie m’avaient vu dans cet état, ils seraient partis dans une crise de rire. Je n’avais jamais été sentimentale. Je n’avais jamais envisagé l’idée de signer un contrat de mariage. Ces niaiseries me donnaient la gerbe. Je me donnais moi-même la gerbe. Pourtant, je ne parvenais pas à m’extirper de cet endroit. Les railleries de Camille me donnaient des ailes, presque autant que son visage paisible.

    Lorsqu’il lut en moi, je l’adorai encore plus. J’en oubliai l’attrait physique. C’était comme si son esprit se connectait au mien, ce qui m’incitait à vouloir en savoir davantage sur lui. Il se montrait si énigmatique. « Un point pour le docteur Freud ! Il n’y a pas de quoi avoir honte. Superman ne supporte pas les effets de la kryptonite. Et si c’était toi, ma kryptonite ? Parle-moi de toi. Est-ce que tu as eu une enfance heureuse ? ». Je levai les yeux au ciel en réalisant l’absurdité de ma question. Tout partait de l’enfance. Ce sujet était beaucoup trop sérieux pour être abordé avec Noah. Je ne me serais jamais permis de reconstruire ses souvenirs. Il aurait ricané, avant de m’envoyer sur les roses. Je priais intérieurement. Je n’avais aucune envie de le voir débarquer. Je sortis de mes rêveries lorsque j’entendis les propos désinvoltes de Camille. Ils me transpercèrent la poitrine. Déboussolée, je le toisai avec méfiance. J’étais convaincue qu’il souhaitait vraiment que je me tire d’ici. Je m’étais leurrée. Je m’étais fait berner comme une débutante. Il avait fait semblant. Comme une conne, je m’étais imaginée qu’il commençait à apprécier ma compagnie. Je me redressai, tenant difficilement sur mes jambes. Tant mieux, cela retarderait la sentence. Je n’allais pas lui faire cadeau de ces minutes supplémentaires. « Je vais essayer. Si je n’y parviens pas, tu devras me trainer jusqu’au portail ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Lun 25 Nov - 21:28






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




J'eus un sourire amusé à la conclusion d'Eleonore. Oui, je la trouvais attirante. Mais ça, elle ne l'avait pas deviné toute seule. C'était avec mon aide qu'elle avait réalisé ça, il fallait quand même le reconnaître. C'était moi qui avais du lui faire remarquer que je ne me contentais pas des brunes. Maintenant, elle se doutait que je n'étais pas tout à fait insensible à son charme. Pas du tout à la vérité. Mais elle n'avait pas besoin de tout savoir. Elle en savait déjà trop à mon goût. « Il faut me motiver à la tenir cette série de rounds. » Remarquai-je avec amusement. Mais je devais reconnaître que je ne doutais pas de ses talents en la matière. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle était une fille facile qui avait eut un nombre fou d'aventures. Mais elle n'était pas du genre à rechigner facilement face à un homme plus ou moins à son goût. Par contre, elle en faisait un peu trop quand elle émettait l'idée que ce soit moi sa kryptonite. Cette idée m'arracha un rire léger, alors que je levais les yeux au ciel histoire de bien lui montrer que je doutais ça possible. Je n'étais quand même pas assez naïf pour croire un truc pareil. Je n'étais qu'un mec sans intérêt, parmi tant d'autres. Mon rire s'étrangla dans ma gorge, quand elle me questionna au sujet de mon enfance. Je n'aimais pas vraiment parler de moi. Et moins encore de mon enfance qui n'avait pas réellement été heureuse.

« Je n'ai pas eus l'enfance la plus malheureuse qui soit. » Répondis-je seulement, en haussant les épaules en espérant qu'elle n'allait pas insister à ce sujet. Mais finalement, je ne voulais pas lui en laisser le temps, puisque je lui rappelai sa promesse de disparaître et me laisser tranquille, en échange d'un simple verre. Sa réaction me surprit véritablement. Je pensais qu'elle se foutrait de moi et me rappellerai quel horrible monstre elle était. Et m'annoncer qu'elle ne tenait jamais ses promesses. Au lieu de ça, elle se redressa, sembla avoir du mal à se tenir tout à fait droite et reprit la parole. A la vérité, je n'avais pas envie de la traîner jusqu'au portail. De la traîner ou que ce soit ... D'autre que dans mon lit. Mais ... Non. Ne serait-ce que parce que même avec juste un verre dans le nez, elle semblait déjà totalement ailleurs. J'aurais l'impression d'être un profiteur. Même si elle n'était pas le genre de femmes desquelles on pouvait profiter. « Mon Dieu, je serais un monstre à votre hauteur si je te laissais partir alors que tu sembles ne pas tenir un simple verre d'alcool. Tu ne tiens même pas debout. On dirait la tour de Pise. » Lâchai-je sur un ton narquois. Avant de la rejoindre, me pencher et l'attraper par les hanches pour la flanquer sur mon épaule sans lui demander son avis. Je la portai ainsi jusque dans le salon, où je la laissai tomber lourdement sur le canapé, après avoir récupéré le verre qu'elle tenait, pour ne pas le briser. Je me rendis dans la cuisine pour le mettre dans le lave vaisselle, avant d'en récupérer un propre pour le remplir de jus de fruits. Je la rejoignis et le lui tendis.


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Mar 26 Nov - 17:56


    Je fronçai les sourcils sans comprendre. Il m’offrait des réponses évasives. Vagues et incertaines. Comme s’il résistait à ce que lui dictait son instinct. Je me demandais si je ne l’avais pas effrayé avec toutes ces paroles immorales. Il devait me prendre pour une groupie qui avait un sérieux grain. Une aguicheuse qui lui vouait un culte et qui était prête à user de tous les stratagèmes possibles dans le but de finir dans son lit. J’espérais me tromper, mais l’alcool me rendait un brin paranoïaque. Je ne voulais pas qu’il finisse par me regarder avec un air dégouté. Je devais admettre que je n’arrivais pas à mettre des mots sur son hésitation. N’importe quel homme normalement constitué aurait profité de cette ouverture. S’il ne semblait pas complètement insensible à mon charme, il ne le dévoilait pas totalement. D’un autre côté, le fait qu’il me résiste apportait une touche épicée qui ne me déplaisait pas tant que ça. Je le regardai avec détermination, incapable d’abandonner ces objectifs que je m’étais fixé. Je voulais qu’il cède. « Ne t’inquiète pas. J’ai mon idée ». Je me mis à jouer avec le nœud qui pendait derrière ma robe. J’avais envie de le torturer. Qu’il louche dessus. Qu’il ne puisse pas s’empêcher de le défaire. Je voulais également qu’il s’ouvre à moi.

    J’avais remarqué la manie qu’il avait d’expédier chacune de mes questions. Je n’étais pas en colère contre lui, constatant que nous possédions au moins un point commun. Comme lui, je n’aimais pas me lamenter sur mon sort, et mettre l’accent sur mes faiblesses. Je remarquai donc la ressemblance des jumeaux. Je fis un effort surhumain en prenant la décision de ne pas me montrer insistante. S’il m’avait fait cette remarque quelques minutes auparavant, je me serais fait un plaisir de me foutre de lui afin de l’emmerder. A croire qu’il réussissait un peu à me dompter. Je pouvais peut-être en dire de même. La preuve, il ne me foutait pas dehors. Je réalisai à quel point je pouvais me sentir persécutée, parfois. Le nez dans son cou, je m’enivrai rapidement de son odeur. Mes doigts hésitants glissèrent sur sa peau. De nouveau avachie sur le canapé, je retins un gémissement de frustration. Ma petite victoire avait été de très courte durée. J’attrapai le verre qu’il me tendait, arrivant à la conclusion selon laquelle faire preuve de sagesse était certainement la meilleure idée. « Pour ma défense, c’est un alcool fort. Je serai de nouveau sur pied dans quelques minutes. Gare à toi. Et puis j’aimerais te voir m’avouer que tu n’utilises que des prétextes. Tu as très envie que je passe la nuit chez toi ». Je posai le verre par terre après avoir bu une gorgée. J’attrapai ses bras d’un coup sec, le faisant basculer à mes côtés. Mes mains se nouèrent dans son dos. Je me penchai pour caresser sa joue de ma bouche, sans aller plus loin. « Qu’est-ce qu’il y avait dans ton sac ? ». Lui fis-je avec un sourire taquin. J’avais curieusement envie de revivre cette scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Mar 26 Nov - 19:23






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




A la voir qui s'amusait avec le noeud qui retenait sa robe, j'eus un moment d'hésitation. Presque de recul même. Parce que l'envie de la rejoindre pour dénouer moi même, le tout, était grande. Mais je devais rester sage. Parce que je ne souhaitais pas vraiment ... Qu'il arrive tout ça entre nous. Pour une raison que je n'étais moi même pas certain de connaître d'ailleurs. Je savais juste que je ne tenais pas à craquer. Mais le simple fait de la prendre dans mes bras pour aller la foutre, littéralement parlant, sur le canapé, c'était déjà franchir une limite. Mais je ne lui laissais pas le temps de réagir, histoire de toujours garder le contrôle de la situation. Jusqu'à ce que, me prenant par surprise, elle ne s'empare de ma main et ne me tire sur le canapé avec elle. Beaucoup trop surpris pour réagir, je me retrouvai donc tout contre elle. Et avant d'avoir eut le temps de me reculer pour m'échapper -littéralement-, elle enroulait ses bras autour de moi, me faisant prisonnier. « En réalité, c'est toi qui as envie de passer la nuit ici. Et pas seule dans une pièce. » Remarquai-je, moqueur. Avant de basculer sur le canapé pour me retrouver assez brusquement, à demi sur elle. Mon bassin sur le sien et mes mains en appuie sur le coussin du canapé, sous son dos. Dans cette position, j'avais tout intérêt à garder le contrôle sur mon désir -sans entrer dans le détail quoi-.

« Tu n'abandonnes jamais, hein ? » Demandai-je doucement, regard planté dans le sien. En même temps, ça ne m'étonnait pas du tout venant d'une personne comme elle. Je n'irais pas jusqu'à dire que je l'avais parfaitement cerné, non plus. Mais je voyais bien le genre. Les surprises ne faisaient maintenant plus tout à fait parties du jeu.« Malheureusement, je suis aussi têtu que toi ... » Ajoutai-je en un doux soupir, sur un ton provocateur. Lentement, je me penchai pour approcher dangereusement mon visage du sien, sans pour autant aller jusqu'à la frôler. « Mais il va falloir me passer sur le corps pour en savoir plus au sujet de ce sac. » Conclus-je, presque avec défi. J'avais envie qu'elle colle ses lèvres aux miennes et me fasse prisonnier entre ses cuisses fermement enroulées autour de mes hanches. Et en même temps, je voulais qu'elle s'énerve, me pousse loin d'elle et se tire avec colère. Ou je voulais que Noah rentre, nous interrompe dans notre délire inattendu et pas franchement acceptable à mon humble avis, pour que nous nous séparions tout simplement. Mais il n'était pas encore prêt de rentrer. Il me fallait donc trouver une solution pour échapper à Eleonore. Et à ce désir qui me poussait sans cesse vers elle. Mais pour ce faire, encore faudrait-il que l'envie soit véritablement là. Or, je n'étais pas réellement certain de ça. Fait qui me dérangeait.


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Mer 27 Nov - 18:33

    Une lueur de colère passa dans mes yeux lorsque je me rendis compte qu’il restait de marbre et ne comptait pas accepter mes propositions. Je boudai durant quelques secondes, croisant les bras et faisant la moue comme une gamine de cinq ans. Je prenais sur moi pour ne pas pousser des hurlements à la manière d’une folle hystérique. Je détestais me sentir rejetée. J’allais jusqu’à me demander s’il n’entretenait pas une relation amoureuse avec quelqu’un d’autre. Il m’avait avoué avoir une préférence pour les brunes à forte poitrine. Après tout, je ne le connaissais pas. Est-ce que les hommes le rendaient indifférents ? J’osais espérer que Noah m’aurait averti du contraire et qu’ils n’étaient pas en train de jouer avec moi. J’avais pourtant l’impression de lire une expression de désir dans son regard. Il me rendait barge. Je n’avais pas l’habitude de me poser autant de questions, lorsqu’il s’agissait d’élans charnels. A quand datait ma dernière étreinte ? Je l’ignorais tout bonnement. Je ne m’étais pas donnée à qui que ce soit depuis la mort de Stefan. J’aurais associé pareil comportement à une énième trahison. Arriver à une telle conclusion était quand même un peu débile. Il avait accepté que j’aille courir ailleurs lorsqu’il avait été question d’argent. Je savais pourtant qu’il aurait rechigné en voyant Camille. J’avais un faible pour lui. Un sourire carnassier apparut sur mon visage lorsqu’il reprit le contrôle de la situation. Je savourai ce moment de domination. J’aimais cette fougue, ce signe de virilité. J’aimais également avoir le dessus sur mes partenaires.

    Je me demandais combien de temps j’arriverais à rester dans cette position. Je retombai plus encore dans cette ignorance complète lorsque nos bassins se collèrent ensemble, m’arrachant un soupir de satisfaction. « Tu as raison. La vérité, c’est que j’ai très envie de passer la nuit avec Noah. Tu crois qu’il arrivera bientôt ? ». J’étais une piètre menteuse et mes poils hérissés en témoignaient. La chaleur était en train de doubler dans la pièce. Je pris appui sur ses omoplates, de façon à ce que nos cuisses et notre bassin se frottent délicieusement les uns contre les autres, ce mouvement me faisant lâcher un nouveau gémissement. Je voulais sentir son excitation. Celle-ci me permettrait de triompher, par la même occasion. « Et toi, tu ne te laisses jamais aller ? Rassure-moi, tu ne vas pas m’annoncer que tu es un homme marié ? ». Je répondis à sa provocation, mes mains trouvant leur place sur le bas de son dos, se logeant sous son vêtement. Je déposai un baiser sur le coin de ses lèvres, sans jamais les toucher. Je voulais qu’il prenne cette initiative. Je découvris à présent son torse mince et musclé. Mes caresses se faisaient torrides, mes lèvres prenant la relève et glissant sur chacun de ses muscles. J’embrassai son cou, ses joues. J’effleurai son oreille, lui dévoilant mes pensées interdites. « Tu lis dans mes pensées ». Un long soupir quitta ma gorge. J’étais en train de craquer. Stefan n’avait plus aucune emprise sur mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Mer 27 Nov - 19:47






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




Rien que pour sa parfaite moue boudeuse, Eleonore commençait sérieusement à remonter dans son estime. Parce que j'étais le roi pour bouder comme un gamin de pas plus de dix ans. Et même si j'assumais ça, je pensais être le seul à être aussi peu ... Adulte. Mais pour le coup, elle m'égalait largement. Et ça me fit presque sourire. Presque seulement. Il ne fallait pas déconner, je n'allais pas non plus le lui montrer. Déjà que je me sentais bien faible face à cette prédatrice incroyable. Même si pour l'instant, c'était moi qui avais le dessus. Et dans tous les sens du terme, puisque je venais justement de me positionner sur elle, bassin contre bassin. Quand bien même elle mentionnait Noah, comme si elle avait véritablement envie de lui et non pas de moi, je ne la croyais pas un seul instant. Pour la simple et bonne raison qu'elle réagissait physiquement trop, pour pouvoir me faire croire qu'elle n'avait pas envie de plus. « J'espère que t'aimes les plans à trois alors. Il rentre rarement seul ... » Remarquai-je au sujet de Noah, sur un ton désinvolte. Jusqu'à ce que son mouvement sous moi, me fasse crisper les mâchoires. Je devais prendre sur moi pour ne pas craquer et ne pas fondre sur elle comme un affamé. Je mourais pourtant d'envie de plus. De coller mes lèvres aux siennes et de ne faire qu'un avec elle. Je le voulais et en même temps, ne le voulais pas. J'en laissai échapper un involontaire soupire, quand elle même lâchait un gémissement.

A sa question, j'eus un léger rire amusé. Mais très vite, celui ci s'étrangla dans ma gorge, alors qu'elle poussait plus encore la provocation en venant délicatement me caresser. D'abord le dos, puis le torse. « Ca ne serait pas plus excitant si j'étais réellement marié ? » Demandai-je d'une voix à peine audible, tandis que je fermais les yeux pour profiter pleinement du contact doux de ses lèvres, qui glissaient sur ma peau. Des baisers de ci et de là, qui avaient le don de me faire doucement frissonner de pur contentement. Il ne s'agissait que de baisers. Mais bordel que c'était bon. Mon coeur battait désormais la chamade, je frissonnais quelque peu et ma respiration était difficile. On me mettait difficilement dans un tel état. Et pourtant, cette femme là y parvenait sans avoir grand chose à faire pour ça. J'ignorais si c'était une bonne ou une très mauvaise chose. La seule chose dont j'étais certain, c'était bien mon envie d'elle. « La ferme ... » Grommelai-je assez soudainement, désormais de l'autre côté de l'acceptable quant à mes limites. Je ne pouvais en supporter davantage. Pour preuve, je glissai une main sur son visage pour le lui tourner vers moi, et logeai mes lèvres sur les siennes, avec force. D'abord un simple baiser. Avant qu'un long soupir d'envie réelle ne m'échappe. Et ce coup ci, j'entrepris de l'embrasser plus sérieusement, ma langue venant taquiner ses lèvres closes. Et ma main déserta son visage pour errer plus bas sur son corps, se glissant finalement dans le bas de son dos pour attirer son bassin contre le mien.


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Mer 27 Nov - 21:14

    Ses sarcasmes me renvoyaient à mes vingt années de débauche. Mes secrets étaient enfermés à double-tour. Je m’efforçais de ne pas lui dévoiler que j’avais commis des écarts dans des terres qui offraient des paysages insalubres. Je sentis ma gorge se serrer au souvenir de cette nuit atroce. Je me rendais compte que je n’étais pas la pire des crapules. J’avais toujours respecté les règles de consentement. Excessive mais pas dégueulasse. J’avais été témoin du traumatisme de plusieurs victimes. Je me souvenais de leurs cris étouffés. J’avais été incapable d’agir. Je n’avais pas eu la possibilité de prendre leur défense. Ce crime avait été commis par un couple armé. Comme Caliméro, j’incarnais un poussin noir qui trainait derrière lui un passé morbide, difficile à digérer. Il m’était parfois impossible de fixer mon attention sur d’autres sujets. Ce fut le cas lorsque je fus confrontée à l’attitude désinvolte de Camille. « Pour tout t’avouer, un plan à trois avec deux jumeaux me conviendrait davantage ». Un large sourire éclaira mon visage. Je voulais tester sa résistance, qu’il manifeste son affection envers moi. Je voulais que la jalousie pénètre dans son cœur. Je ne me défaisais pas de cette tendance sado masochiste.

    Je ne tardai pas à chasser cette vision de mon esprit, retenant un grognement en l’embrassant à pleine bouche, anesthésiée par sa virilité que je sentais à travers son pantalon. Je mêlai ma langue à la sienne, accrochant mes doigts dans ses cheveux. Je me sentis ridicule, à cet instant. Les joues rosies, j’étais là à m’agiter en dessous du corps de mon amant. Je devais certainement paraître vulnérable. Je m’étais jurée de ne plus jamais souffrir d’une dépendance affective. J’affrontais les prémisses d’une dépendance physique. J’étais foutue. Je ne supporterais pas que mon père pose ses sales pattes sur Camille. Pourtant, je me délectais de ses soupirs. Je voulais entendre sa satisfaction. Je brûlais d’anticipation, avide d’avoir le plus de contact possible avec lui et de lui apporter du plaisir. Je retirai son haut. Mes lèvres s’aventurèrent sur son torse. Mes mains s’immiscèrent sous l’élastique de son pantalon. Je le déboutonnai, faisant descendre lentement sa braguette, attisant son désir. Je le libérai enfin, ma main se refermant autour de son organe de plaisir. J’entamai des mouvements, tandis que ma bouche reprit possession de la sienne. Quelque part, je le dominais. J’aimais son goût. Je n’en serais jamais rassasiée. Je repensais à ses paroles. Ma possessivité avait toujours été légendaire. Je refusais que le regard d’une autre femme balaye celui de Camille. Je refusais qu’elles rentrent en contact avec sa peau. Il était hors de question que leurs mains enserrent le tissu de ses draps. J’étais prête à laisser échapper des grognements félins dans le but de protéger mon territoire. « Non. Je veux t’avoir pour moi toute seule ». Et à interrompre ce baiser pour le marquer au fer rouge. Il s’était mis dans un pétrin monumental en créant chez moi un sentiment d’appartenance. Je pourrais faire de sa vie un enfer. A bien y réfléchir, j’étais en train de le conduire jusqu’au paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Jeu 28 Nov - 16:30






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




Un plan à trois avec des jumeaux. Etait-il utile que je précise qu'elle n'était pas la première à émettre une telle idée ? C'était presque courant. Malheureusement pour les personnes qui nourrissaient ce genre de fantasme, Noah et moi n'étions pas le moins du monde tentés par l'expérience. Ca nous dégoûtait plus qu'autre chose pour être exact. En tout cas, je ne pris pas la peine de répondre aux dires de la charmante blonde. Qu'elle soit sérieuse ou non, elle n'aurait pas droit à une telle expérience de sitôt. Pas avec nous en tout cas. Mais pour l'heure, la question ne se posait pas puisque Noah était aux abonnés absents et qu'Eleonore et moi avions déjà bien entamés les préliminaires. A défaut de nous embrasser avec tendresse, nous le faisions avec une passion difficilement contenue. Quelques soupirs d'aise s'échappèrent de nos lèvres alors que nous mettions toujours plus d'ardeur dans ce baiser. Et quand elle entreprit de m'ôter mon haut, je l'aidai avant de revenir tout contre elle, frissonnait doucement à ses baisers sur ma peau. Je fermai un instant les yeux, en la sentant s'occuper de mon pantalon, avant de refermer sa main sur ma virilité. Contact qui me fit lâcher un bref grognement, tandis que je rouvrais les yeux pour les poser sur son visage. Il m'était de plus en plus difficile de ne pas montrer mon désir grandissant pour elle. Pour ne pas dire tout bonnement impossible. Mais je n'y pensais plus le moins du monde, alors que notre baiser reprenait de plus bel.

A ses paroles d'évidente possessivité, je n'eus pas le mouvement de recul inquiet, que j'aurais pourtant du avoir. N'était-ce pas inquiétant qu'elle se sente déjà autant la liberté de me posséder alors que je n'étais rien de plus qu'un amant de passage dans sa vie ? Parce que je ne voyais pas bien ce que je pouvais être de plus pour elle. Et à vrai dire, je n'étais pas en mesure d'y penser pour l'instant, trop occupé que j'étais à profiter du contact électrisant de nos deux corps. Mais comme ce n'était pas encore assez, je repris notre baiser en laissant mes mains errer sur ses cuisses. Qui remontèrent doucement le long de celles ci, pour repousser sa robe jusqu'à la dévoiler totalement jusqu'aux hanches. Une fois là, je refermai mes doigts sur l'élastique de son sous vêtement, avant de me redresser pour le lui ôter totalement et l'abandonner à même le sol. Je ne fis ensuite pas prier pour revenir au plus près d'elle, flanquant mes cuisses entre les siennes pour coller plus intimement encore, mon bassin au sien. Mais à bout de souffle à cause de ce baiser pour le moins fiévreux, j'abandonnai ses lèvres pour glisser les miennes dans son cou, d'abord pour le mordiller doucement, et ensuite pour le mordre à pleines dents. Ce faisant, je reposai une main en appuie sur le canapé, pour glisser l'autre entre ses cuisses et venir la caresser intimement, du bout des doigts.


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Sam 30 Nov - 17:27

    Certaines de mes inquiétudes tournaient en boucle dans mon esprit. Je savais qu’à trop jouer avec le feu, on finissait par se brûler lamentablement. Je me retenais de lui dévoiler qu’il avait été le seul à capter mon attention, en dehors de Stefan. La carrure musclée de Noah ne m’intéressait pas. Sa désinvolture et les actes délictueux qu’il commettait quotidiennement ne me titillaient pas les sens. J’avais passé la majeure partie de mon temps à ses côtés, et aucune pensée insalubre ne m’avait traversé l’esprit à son contact. Je ne cherchais pas à faire fondre un homme que je considérerais comme mon similaire. La complémentarité m’attirait davantage. Je voulais être surprise et déconcertée. Mais pour être honnête, je n’avais eu aucune intention en croisant le regard de Camille pour la première fois. Il m’était tombé dessus comme un boomerang. Je ne contrôlais pas les battements de mon cœur. J’étais la victime, dans cette histoire. Celle qui se voyait déjà faire fermer le clapé des crétines aguicheuses qui avaient pour objectifs de faire succomber Camille à leur charme. J’aurais dû m’excuser et arrêter d’être parano. Je me précipitais et il devait me prendre pour une écervelée. Je n’étais même pas certaine de ce qu’il ressentait à mon égard. Il voulait peut-être tirer son coup, tout simplement. Comment pourrais-je lui en vouloir ? Les choses auraient dû en être ainsi.

    Je n’entamai pas ce genre de conversation, trop occupée à goûter aux plaisirs charnels, un râle passant la barrière de mes lèvres lorsque son intimité se frotta lascivement contre la sienne. Le contact direct de sa peau m’électrisait. Je fus contrainte de cesser mes mouvements, esquissant un sourire malicieux. Il reprenait le contrôle, mais j’étais loin d’en avoir fini avec lui. J’approfondis notre baiser inlassablement. Je frissonnai sous ses caresses, me laissant faire docilement, laissant échapper des soupirs de plaisir dans le but de l’inciter à continuer. Lorsqu’il me mordit le cou, je retins un léger cri de douleur. Ma main se resserra autour de de son intimité pendant qu’il s’attaquait à la mienne. J’entamai des mouvements plus rapides, souhaitant voir ses traits déformés par l’ivresse. Qu’il me supplie de continuer, d’en faire davantage. Je souhaitais lui montrer qui était aux commandes. Je ne supportais pas totalement qu’on me vole la vedette. Quoi qu’à dire vrai, j’adorais les sensations qu’il me procurait. J’étais peut-être prête à faire quelques concessions.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Tu veux voir plus ?
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot]

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Despicable Me ::  :: Les habitations :: Peace & Rooms-