AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Mer 11 Déc - 19:41

    J’étais vraiment une narcissique chronique. Il avait toutes les raisons du monde de m’en vouloir. Je n’avais pas cessé de lui cracher des propos blessants en plein visage. Pourtant, j’avais l’impression d’être celle qui bouillonnait le plus, comme si des milliers de veines étaient en train d’éclater subitement. C’était malheureux, mais tout ce que je retenais de cette situation, c’était qu’il refusait de s’excuser. Je me perdais dans une sorte de folie obsessionnelle. Mes pensées tournaient en boucle dans mon esprit. Je détestais qu’on me résiste, et il le faisait avec une facilité déconcertante. J’étais conscience du fait que je pouvais me montrer insupportable lorsque je ne parvenais pas à atteindre les objectifs fixés, mais je ne réussissais pas à me freiner dans mon élan. Je voulais qu’il plie et qu’il me montre qu’il était vraiment en train de s’attacher à moi, au point de se sacrifier pour moi lorsque je l’exigeais. C’était d’une nullité absolue, il était nécessaire de se laisser une part de liberté lorsqu’on entretenait une relation avec quelqu’un. Le souci, c’était que je m’emballais bien trop. Pour preuve, on était loin d’être un couple.

    La passion était destructrice, mais elle faisait partie de mon être et je ne pouvais pas renier ce trait de personnalité. Alors je me montrais conne et envahissante. « Promis, la garce sera moins sévère sur la notation ». Je me figeai durant quelques secondes, lorsqu’il reprit de plus belle. Je ne le méritais pas, mais je refusais qu’il accorde seulement une importance à mon physique, tout en sachant qu’il s’agissait de mon unique atout. Qu’avais-je d’autre à lui offrir ? Des emmerdes. Il avait raison. J’affichai une mine triste, espérant obtenir ma vengeance en relâchant mes mains logées sur sa virilité. « Comme je suis amoureuse de ton entre jambes. Uniquement de ton entre jambes ». Un sourire torve se dessina sur mes lèvres. Je ne pensais pas mes paroles, mais il était hors de question de me rabaisser davantage, en lui faisant part de mes doutes et de mon véritable ressenti. J’avais pris assez de claques. J’oubliai toute ma rancœur, le contact de sa main douce et tiède me faisant frissonner. J’haletai sous ses caresses. J’écartai spontanément les cuisses, cependant honteuse de lui réclamer la jouissance. « Je vais mourir. Ne me fais pas ça ». Le suppliai-je d’une voix enfantine, brûlante de fièvre. Je soulevai mon bassin vers lui. Je me sentais incapable d’attendre davantage. La frustration ne faisait que s’accroître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Mer 11 Déc - 21:00






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




Je voyais bien que ça semblait réellement important pour elle, que je m'excuse. Que je sois le premier à le faire, d'entre nous deux, en tout cas. Mais ... Non. Même si je n'avais apparemment pas un ego aussi surdimensionné que semblait l'être le sien, il n'en demeurait pas moins que j'avais une sacré fierté et que je ne souhaitais vraiment pas la mettre à mal. Surtout pas face à une femme d'un tel acabit. Je la savais malheureusement du genre à jouer de ça et à être prête à me piétiner sans le moindre état d'âme. Même si j'avais quand même envie de croire qu'elle commençait réellement à m'apprécier et plus encore. Mais il ne fallait pas trop rêver non plus et ça, je le savais bien aussi. Donc, dans tous les cas, je ne me sentais aucunement l'envie ni le besoin de m'excuser auprès d'elle. Si je l'avais traité de salope, ce n'était pas sans raison après tout ! Elle ne pouvait donc s'en prendre qu'à elle même ! Et de toutes façons, nous avions d'autres préoccupations tous les deux. Comme le fait de laisser parler notre désir par exemple. S'embrasser à en perdre haleine et laisser nos mains trouver le corps de l'autre pour des caresses excitantes au possible.

Je ne pu retenir un rire amusé quand elle me fit remarquer qu'elle était amoureuse de mon enrejambe. Tout ça pour se venger de mes propres dires, puisque je n'étais soit disant amoureux que de son corps. En même temps, il était bien trop tôt pour affirmer aimer l'autre. A la rigueur, apprécier. Voir, avoir des sentiments. Mais pas en être amoureux. Pas aussi rapidement ! En tout cas, moi, je n'étais pas du tout capable de ça ! Comme je n'étais pas capable de refréner mes ardeurs. Alors même que je venais de réaliser que les préservatifs étaient restés dans la chambre, je n'eus pas la force de me détacher d'elle. J'étais bien trop occupé à l'embrasser et à la caresser pour ça. Et puis le fait qu'elle soit aussi réceptive, ne pouvait pas m'aider à retrouver mes esprits. « Tant pis ? Tant pis ! » Grommelai-je tout contre ses lèvres que je ne venais de récupérer dans un baiser toujours plus fiévreux et ardent que les précédents. Je soupirai d'aise et fini par unir une nouvelle fois nos corps. Non ce n'était pas tant pis, ce n'était pas prudent du tout. Mais c'était tant pis quand même. Parce que j'avais envie d'elle maintenant et pas cinq minutes plus tard. Et ici, pas ailleurs. Je ne tardai d'ailleurs pas à gémir de plaisir contre ses lèvres, tandis que j'entamais des mouvements de bassin lascifs et vifs.


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Dim 15 Déc - 11:58

    Il était en train de retirer toutes les barrières qu’il avait fixées entre nous, et une lueur de joie intense brillait dans mes yeux orageux. J’en avais oublié la colère qui m’animait, anesthésiée par cette confiance qu’il semblait m’accorder. Au fond de moi, j’étais pourtant convaincue que je faisais fausse route. J’étais seulement parvenue à réveiller son excitation. Chez les hommes, elle partait du bas ventre. Lorsqu’elle était très importante, ils abandonnaient toute prudence et toute rationalité. A vrai dire, cela m’arrangeait. Je voulais sentir sa peau nue contre la mienne. Il n’avait pas l’allure d’un gros salopard. Je savais pertinemment que je ne courrais aucun danger. Je le respectais assez pour ne pas le mettre dans une sale posture, de mon côté. Mon dernier dépistage remontait à seulement quelques semaines, et depuis, je n’avais connu aucun homme. Peu importait, j’étais trop occupée à retirer son tee shirt et à toucher avidement son torse. Je ne me préoccupais pas de ce genre de détails, nos langues s’entremêlant pour exprimer l’intensité de notre désir et cette impatience qui nous consumait de l’intérieur. J’avais l’impression d’être en train de perdre le contrôle de mes sens, mes mains se faisant pressantes sur sa virilité. Il entendit ma demande et entra en moi, m’arrachant un cri de plaisir. J’étais au bord de la démence, ou plutôt au bord de l’implosion lorsqu’il accéléra les mouvements, ma poigne se faisant de plus en plus dure dans ses cheveux. « Camille ! »

    Après avoir atteint le septième ciel, je me blottis contre son torse, serrant ma main dans la sienne. Je lui fis une nouvelle confidence. « Tu sais, je ne t’aurais pas laissé me toucher si j’avais été malade. Je te jure que tu ne crèveras pas tout de suite. Du moins, ça ne sera jamais à cause de moi ». Je me mordis les lèvres en réalisant à quel point mes paroles étaient insignifiantes. Je venais de lui mentir, sans m’en rendre compte, et je ne pouvais même pas rétablir la vérité. Il mourrait, si mon père mettait la main sur lui. J’avais fait au mieux pour ne pas me montrer imbuvable après avoir atteint le nirvana. La rage bouillait pourtant dans mes veines, alimentée par mes craintes. Il me faisait de l’effet, ce qui nous mettait dans un pétrin monumental. « Tu m’énerves ! ». Rallai-je soudainement, avant que notre dernière engueulade s’immisce dans un coin de mon cerveau. Je ne voulais pas qu’il me vire. Je ne voulais pas le décevoir à nouveau. L’air de rien, je regardai fixement ses tatouages, mes doigts longeant son torse. « Qu’est-ce que représentent tes tatouages ? ». Je logeai sa main au-dessus de mon bas ventre pour lui montrer les miens, affichant une moue moqueuse. Je comptais sur sa naïveté et sur mes talents de séduction. « Apparemment celui-ci signifie Camille. Celui la évoque l’idée d’une dépendance physique. Je vais te manquer, lorsque je serai partie ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 158

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Lun 16 Déc - 22:27






« Les lois de l'attraction »

"Eleonore & Camille"




Il était presque étrange de voir le regard d'Eleonore, qui changeait d'expression à une vitesse folle. Quand son regard n'était pas la preuve de son caractère de garce, il pouvait être le reflet d'une joie intense, comme en cet instant, ou d'un plaisir sans limite auquel elle s'adonnait sans hésitation, comme ce fut bientôt le cas. Nos regards qui n'avaient de cesse de se rencontrer à mesure que notre ébat prenait en intensité, en force, en fluidité, en passion même. Sa main se resserra dans mes cheveux, les miennes empoignaient vivement ses hanches tandis que nos peaux se frottaient d'une façon plus agréable qu'autre chose. La jouissance fini par nous faucher assez brutalement, et nous laissa pantois l'un contre l'autre. A bout de souffle et le coeur battant la chamade, je fermai les yeux alors qu'elle même se blottissait tout contre moi. Etrange comme ce geste semblait presque naturel. Je souris en coin à ses paroles. C'était intéressant. Et hautement plaisant à entendre, par la même occasion. « Hm ... de toutes façons, je suis un dur à cuire. Même si on ne dirait pas comme ça. » Remarquai-je en souriant en coin. Avant qu'elle ne lâche une exclamation qui me surprit. C'était quoi encore ce retournement de situation ? N'était-elle pas capable de demeurer sage et gentille, pendant plus d'une minute complète ? Fallait-il vraiment qu'elle s'emballe comme ça, soudainement et sans raison apparente ? Et d'ailleurs, presque aussitôt, elle changea de sitôt. Pour parler de mes tatouages. Sérieusement ?

Je levai à nouveau les yeux au ciel. Bon d'accord, je la trouvais plus amusante, avec un tel comportement, que véritablement inquiétante. « Tu as vraiment des sautes d'humeur assez incroyables... Tu t'en rends compte ? Quoi qu'à ce niveau là, c'est pire que ça encore ... » Me moquai-je ouvertement, à moitié sérieux en même temps. Non vraiment, elle devrait peut-être se faire suivre pour ça. Avant de devenir totalement cinglée et intenable. « Me manquer ... Hm ... » Je pris une moue d'intense réflexion, pour faire mine de vraiment prendre le temps de réfléchir à la question, regard perdu dans le vague. Avant de hausser les épaules et grimacer légèrement. « Ca dépend dans quelles circonstances on se quitte. Si t'es de bonne humeur ou non, au moment de ton départ. » Répondis-je le plus sérieusement du monde. Parce que oui, autant le reconnaître, ça dépendait surtout de son humeur à elle. « Celui ci, signifie 'aller de l'avant'. » Finis-je par lui répondre pour mes tatouages, en commençant par celui dur ma clavicule. « Ca, ce sont les quatre éléments. Et ça, c'est un symbole qui nous représente, mon frère et moi. » Conclus-je en désignant mes avant bras, tour à tour.


©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 127

Tu veux voir plus ?

Ange ou Démon ?
BA & MÉFAITS :
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot] Jeu 19 Déc - 21:58

    Je sentis une douleur s’immiscer au niveau de ma poitrine lorsque ces mots pourtant si anodins franchirent la barrière de ses lèvres. Aussi étrange que cela puisse paraître, c’était comme si une décharge électrique était en train de traverser mon corps, me donnant l’envie soudaine de quitter définitivement cette demeure, sans même lui adresser un regard. Mes traits s’assombrirent. Je ne voulais pas qu’il ait l’impression d’alourdir mon fardeau. C’était moi, la conne de service. En pénétrant chez lui à l’improviste, j’avais sauté dans un piège à pieds joints. Je ne le croyais pas, lorsqu’il évoquait ses facultés, à savoir celle d’être en mesure de vaincre les maladies qui pourraient le ronger par ma faute. Mon père en était une. Je grinçai des dents, ne pouvant me défaire de ces images morbides. Je voyais encore le sang couler sur le crâne de Stefan. Je ne pourrais pas supporter l’idée qu’il arrive la même chose à Camille. J’étais vraiment pitoyable. Je n’entretenais pas de relation avec ce dernier, et pourtant, je continuais d’être en flippe. J’étais tout bonnement incapable de réprimer mes pulsions dans le but de le protéger. Je devais pourtant trouver la force de lui tourner le dos. « Il faudra que tu sois bien plus qu’un dur à cuire, si tu veux t’en sortir vivant. Je t’ai mis dans une merde monumentale ». Je me mordis les lèvres en réalisant que ces mots m’avaient échappés, et qu’ils pourraient peser lourds dans la balance.

    Je n’avais plus d’alcool dans le sang, et je me sentais toujours aussi désinhibée à son contact. Comme si me livrer à lui était en train de devenir naturel. Nom d’un chien. J’étais vraiment maudite. Et aussitôt, je redevins complètement nian-nian, comme si son magnifique regard me paralysait d’office. « Si tu m’accompagnais jusqu’en psychiatrie, tu ne pourrais plus obtenir de récompenses. Ça serait quand même dommage ». Ma main se posa une nouvelle fois entre ses jambes. J’esquissai un sourire malicieux. Pour tout dire, j’étais déjà allée en cure de désintox, et je n’avais aucunement l’envie de retourner dans ce genre d’endroit. J’avais beau avoir l’âme d’une guerrière, je n’avais pas osé ouvrir la bouche face à cette misère mise à nue, face à des individus à l’esprit délirant. J’étais pourtant consciente d’avoir complètement disjoncté. Je restai attentive à ses paroles, notant chaque détail intriguant. Il mettait du cœur à l’ouvrage en protégeant son jardin secret. La frustration me saisit. Je rentrai dans son jeu, tentant une nouvelle fois de le rendre jaloux et de le mettre au pied du mur, déposant un baiser dans son cou au passage. Le parfait contraste. Je risquais de regretter mes paroles par la suite. « Un tatouage de frères. C’est comique, je ne me souviens plus l’avoir vu sur le torse de Noah. Ni sur ses parties intimes. Bon…je vais devoir filer. A moins que tu ais d’autres plans à me proposer ». Je n’avais pas du tout envie de partir. D’un autre côté, je ne voulais pas qu’il me considère comme un pot de colle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Tu veux voir plus ?
MessageSujet: Re: Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot]

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Lois De L'attraction [Pv Camille, Hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Despicable Me ::  :: Les habitations :: Peace & Rooms-